Jae-Hyuck Cho

Mercredi 21 novembre 2018 à 20h
Salle des fêtes du Grand Parc

Dans le cadre de Bordeaux quartiers

Acclamé sur la scène internationale, le pianiste et organiste Jae-Hyuck Cho est l’un des artistes les plus actifs de Corée avec plus de soixante concerts chaque année avec les plus grands chefs et orchestres.

La critique est unanime à reconnaitre bien sûr sa technique sans faille, mais aussi une palette sonore et des couleurs au service d’une réelle vision des œuvres qu’il approche.

Son jeu est ainsi qualifié d’intelligent, rigoureux et profond, toujours positif et sensible sans qu’aucun pathos ne vienne jamais exagérer l’effet.

Vainqueur des Pro Piano Series de New York en 93, le jeune Cho fait la même année ses débuts à Carnegie Hall devant un public subjugué.

Il a depuis développé une carrière internationale à la fois en récital, avec orchestre et en musique de chambre.

Il est ainsi l’invité régulier des séries les plus prestigieuses : Carnegie Hall, Lincoln Center de New York, Seoul Arts Centre de Corée, Opéra de Monte Carlo, Salle Rachmaninov de Moscou…

Il collabore avec de nombreux orchestres en particulier aux états unis et en Corée, mais sait aussi sortir des sentiers battus en réalisant par exemple un show télévisé très populaire réunissant piano, corps de ballet et illusionniste.

Cho s’est aussi intéressé très tôt à l’orgue, et a été diplômé dans cette instrument peu après ses études pianistiques. Il a été plus de 23 ans successivement titulaire de plusieurs églises

de New York et du New Jersey dont la fameuse Te Old First Church de Newark où il avait le privilège de disposer en sus d’une chorale professionnelle de 80 choristes .

Il y a quelques semaines encore, il était sur la scène du Concert Hall de Seoul pour tenir la partie pyrotechnique d’orgue dans la création coréenne de la fabuleuse symphonie concertante de Joseph Jonge.

Cho a été l’artiste invité dans 252 épisodes de ‘avec Piano’, de la radio coréenne KBS Classic FM et créé « la boîte à Musique de Jae » et « les matins classiques» pour le Seoul Art Center.

Né en Corée, Cho se passionne pour le piano dès 5 ans et va rapidement étudier le piano à New-York ou il sera l’élève de Mikowsky et Lowenthal. Il reçoit son doctorat à la célèbre Manhattan School of Music.

Chopin
Ballade n°1 en sol mineur, op.23
Ballade n°2 en fa majeur, op.38
Ballade n°3 en la bémol majeur, op.47
Ballade n°4 en fa mineur, op.52
Sonate n°3 en si mineur, op.58
Allegro maestoso 
Scherzo (molto vovace) 
Largo 
Finale. Presto non tanto