Frédéric Ledroit & Loic Lafontaine

Dimanche 18 novembre à 11h • Auditorium de l’Opéra

Réserver

Frédéric Ledroit
Officier dans l’ordre des Arts et des Lettres, Titulaire des Grandes Orgues de la Cathédrale d’Angoulême. Né en 1968 à Angoulême, sa vocation de musicien, organiste, pianiste, compositeur et improvisateur commence dès le début de ses études musicales à l’âge de six ans. Cinq premiers prix d’orgue du Conservatoire National de Région de Lyon, du concours international de l’UFAM de Paris, du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon. Le public et les spécialistes le disent fougueux, impétueux, mais aussi profond, puissant, d’une belle spiritualité. Sa virtuosité brillantissime et sa créativité intarissable, excellent dans ses improvisations , où l’on reconnait « sa patte » de compositeur. Sa discographie importante a reçu de nombreux éloges de la presse en France et à l’étranger. Compositeur, son vaste catalogue (éditions Musicales Delatour France) de plus de 50 Opus, a bénéficié de plusieurs commandes d’ état et de créations dans de nombreux festivals internationaux. En 2012, la création de son Requiem est un immense succès dans l’église de la Madeleine à Paris (Skarbo). Un documentaire pour France 2 lui est consacré à cette occasion. Aujourd’hui sa carrière de concertiste lui a permis de donner plusieurs centaines de concert à trairas le monde.

Loïc Lafontaine
Le pianiste Loïc Lafontaine, originaire de Martinique, a très tôt suivi une solide formation musicale classique tout d’abord au conservatoire de Bordeaux dès l’âge de quatre ans puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. De nombreuses récompenses viennent jalonner son parcours, par exemple lors du très prestigieux concours international des grands amateurs de piano de Paris en avril 2010 où il y obtient trois récompenses. Ce titre lui permettra d’enregistrer le 2nd concerto de St-Saëns avec l’Orchestre de la Garde Républicaine, lors d’un concert de gala dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne à Paris. Quelques mois plus tard lors du concours international des grands amateurs de piano de Berlin, il obtiendra également trois récompenses. Il jouera la Totentanz de LISZT en soliste avec le Sibelius Orchestra dans la grande salle de la prestigieuse Philharmonie de Berlin. Ces récompenses sur le plan artistique viennent compléter une carrière administrative : faisant suite à un parcours orienté vers la gestion de la musique à la célèbre université parisienne de la Sorbonne, il va intégrer la prestigieuse société Yamaha, premier fabricant mondial d’instruments de musique. Il y gère administration et logistique au sein de ‘Yamaha Artist Services Europe’, structure spécialisée dans les relations artistes et la promotion des pianos de concert Yamaha et Bösendorfer. Il mène ainsi de front deux carrières qui restent à ses yeux absolument complémentaires et indissociables

Mozart / Lafontaine
Requiem pour piano et orgue